FROM WHERE I STAND IN 2018



Hey la famille !
J’espère que vous allez tous bien, moi ça va fioti-fioti (mot lari [langue maternelle] pour dire "petit à petit"). 
Ceci est mon premier article de l’année et  Je ne m’excuserais jamais assez du retard que  j’ai pris avec le blog et le fait que j’ai laissé presque toutes mes pages réseaux sociaux à l’abandon ou peut-être sur instagram où je fais quelques apparitions, mais j’ai de très bonnes raisons. 

Premièrement, je suis en train de préparer mon mémoire de fin d’études et j’ai un Job à mi- temps. Entre les 5 heures de cours, le stage scolaire, les rendez-vous avec les Doc quand je suis coincée dans mon travail et mon boulot à mi-temps je ne sais plus trop où donner de la tête avec les réseaux sociaux.  

Deuxièmement, Beaucoup de personnes dans le milieu des medias et de l’art me demandent ce que deviens la photographe PureCannelle après son exposition Photo à l’Institut Français du Congo, son passage sur VoxTV et dans les dépêches de Brazzaville. Je prépare ma deuxième Exposition Photo (en coulisse) ! Avec un tout nouveau concept, la photographie comme vous ne l’avez pas encore vu au Congo ! 

Troisièmement, Je compte ouvrir une chaine YouTube, eeh oui ! Vous savez tous que l’entretien des cheveux naturels est un sujet que me passionne énormément, donc ma future chaine portera sur cette thématique mais aussi sur le lifestyle, les délires, en gros mon univers. Je suis en train de tourner les vidéos fioti-fioti lol ! 

Quatrièmement, je suis entrain avec ma petite sœur Sardoine (ici) de monter une ligne de vêtements, pour vous briefer : on travaillera avec des textiles comme le raphia, le pagne et bien d’autres. 

Donc voilà les gens, le pourquoi de ma disparition sur les réseaux sociaux et autres ! Je tacherais d’être la plus active possible sur les réseaux sociaux et ici. 2018 a un programme lourd mais il est doux et léger.

N’oubliez pas de me suivre sur :
Instagram : @purecannelle
Snapchat : purecannelle
Facebook : Pure Cannelle


Bises

Laissez un Commentaire
Enregistrer un commentaire