Top Social

MARIUSCA MOUKENGUE : LA SLAMOURAILLE (INTERVIEW)

Aujourd'hui j'ai eu la joie d’interviewer Mariusca, l'une de mes slameuses préférées! 

Pour la petite intro,  Mariusca MOUKENGUE est une artiste slameuse de 25 ans originaire du Congo-Brazzaville! 

Voici l'interview, bonne lecture! 

 - Bonjour Mariusca, Peut-tu me parler de ta rencontre avec le slam?

 Ma rencontre avec le Slam est celle d'une brebis avec son berger, une sorte de coup de foudre éternel. L'écriture a toujours été une thérapie pour moi, et quand j'ai rencontré le Slam, je me suis laissé charmé. Parce qu'avec lui je me sent vivante. Au début, c'était pour voir si j'étais capable de dire mes écrit à un grand public, ensuite l'amoure pour cet Art a été tellement fort que j'ai fini par accepté assumer cette passion pour les mots et les émotions.

- Et donc, Pourquoi tu slam?

 Je slame pour nommer. Je slame me sentir vivante et faire vivre . Faire vivre les mots morts dans Mon bloc note, faire vivre ces rêves de jeunes qui stagnent sur nos l'oreiller. Je slame parce que je n'ai pas le courage de subir. Subir le fatal, subir le défini. Je Slam parce que je vis. 

- En 2018, tu as beaucoup bouger sur le continent et même outre-mer. Peut-tu me faire un résumé de tes déplacements et des activités que tu y a mener?  

En 2018, j'ai fait une tournée Africaine avec mon projet Slamunité, qui est un projet d'atelier Slam en milieu rural. Je suis donc aller dispenser des Ateliers Slam à Lumbubashi en RDC. 
À Foumban au Cameroun. À Dolisie au Congo.
J'ai participé à la biennale de Dakar au côté des Ateliers Sahm au Sénégal. Ensuite, je suis allé en Suisse Grâce au prix Gaestatelier Krone Aarau décerné par les Ateliers Sahm , prix que j'ai remporté pendant la RIAC 2017. Sur Le terrain j'ai pu faire une tournée européenne dans laquelle j'ai été invité à slamer dans plusieurs ville d'Europe comme Paris, Bruxelles, Liège, Aarau, Genève, Lausanne, Lille, Bienne. Pendant cette tournée, j'ai participé à plusieurs expositions d'art.


- Dans qu'elle mesure crois tu que le slam pourrais révolutionner l'art oratoire et littéraire africain? 

 Le Slam entant qu'art oratoire, Mais aussi poésie urbaine est de nos jours devenue un parfait moyen d'expression pour les jeunes africains. Il permet au Slameur de s'exprimer sans réel contrainte. Cette liberté de création est ce qui lui distingue sûrement des autres arts de la parole. Sans pourtant vouloir mettre en concurrence les Arts, Le Slam s'efforce à changer la donne, à apporter sa pierre à l'édifice de la littérature Africaine. Car les slameurs sont les mots vivants de leur époque, de leur rêves et vision pour cette Afrique qui ne demande de Le réveil de ses fils et filles.

- En mot de conclusion, quel message as-tu pour tes sœurs africaines qui écoutent ou lisent tes textes? 

 A mes sœurs Africaines, à la slamille Africaine je dirai, rien n'est donné sous ce Ciel. Nous sommes à la fois ces briques avec lesquelles l'Afrique doit se reconstruire et les bâtisseurs de ce continent. Chacun dans son domaine doit justifier sa nationalité Africaine , nationalité car à mes yeux l'AFRIQUE est cette grande Nation qui ne doit rien au monde, Mais à qui le monde doit tout: partant du fait qu'elle est Le berceau de l'humanité. Osons, osons nommer, osons agir , osons transformer positivement notre environnement.


sur cette joyeuse note je vous laisse le lien du dernier clip vidéo de Mariusca intitué SLAMOURAIL. à consommer sans modération!

 

N'oubliez pas de la suivre sur instagram: @mariusca_slameuse

Laissez Un Commentaire
Enregistrer un commentaire

Auto Post Signature

Auto Post  Signature